Retraite : lancement d’un grand dispositif de participation citoyenne !

AB007.jpg

Le 31 mai dernier, en présence du Premier ministre, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites, lançaient un dispositif de participation citoyenne ambitieux en organisant, au ministère, un atelier prospectif sur la retraite en 2040.

«  En 2040, tous égaux dans le nouveau système de retraite ?  » La question pose et projette à la fois le cadre et la finalité de la journée de prospective collaborative organisée par le Haut-commissaire à la réforme des retraites, jeudi dernier, au ministère des Solidarités et de la Santé pour lancer son grand dispositif de participation citoyenne.

Nommé en novembre 2017 par la ministre des Solidarités et de la Santé, Jean-Paul Delevoye est, en effet, chargé par le Gouvernement de préparer et de conduire la concertation sur la réforme des retraites. La réforme à laquelle le Gouvernement travaille vise à créer un système universel dans lequel un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé et quel que soit le statut de celui qui a cotisé.

De fait, le passage d’un système de retraite à logique professionnelle constitué de 42 régimes aux règles différentes à un système universel où les règles seront communes à tous suppose de remettre en débat le système actuel, ses objectifs, ses paramètres et son pilotage. «  La réforme des retraites à laquelle nous travaillons n’est pas une simple réforme budgétaire ou technique, mais un projet politique et de société, explique le Haut-Commissaire à la réforme des retraites. Elle doit être l’occasion de réfléchir collectivement à notre modèle de société, aux valeurs sur lesquelles nous voulons fonder notre pacte social.  »

Avec pour objectif de remettre un rapport de préconisations au Président de la République fin décembre, le Haut-Commissaire a donc donné le coup d’envoi d’un dispositif de participation citoyenne multicanaux qui s’étend jusque début décembre. Tous les citoyens peuvent désormais décortiquer, critiquer, amender, compléter les différentes alternatives envisagées pour mettre en œuvre le «  1 euro cotisé, mêmes droits  » via une plateforme de consultation en ligne participez.reforme-retraite.gouv.fr, ouverte jusqu’au 23 octobre. Vingt-quatre heures après son ouverture, elle totalisait déjà 10 250 inscrits, plus de 7300 participants aux contributions, 10 278 contributions et 67 990 votes !

En parallèle, la réforme des retraites possède désormais un site internet dédié reforme-retraite.gouv.fr, où les citoyens peuvent trouver l’information objective et officielle sur l’ensemble du dispositif de participation citoyenne, et l’actualité du Haut-commissaire et de son cabinet.

Pour ceux qui souhaiteraient approfondir les thématiques et enrichir leur réflexion d’échanges avec l’équipe du Haut-Commissaire et avec d’autres citoyens, huit ateliers participatifs auront lieu en France métropolitaine : le 6 septembre, à Montreuil, le 18 à Lorient, le 20 à Arras, le 2 octobre à Strasbourg, le 5 à Toulon, le 17 à Angoulême et le 19 à Dijon. Enfin, le 23 octobre, aura lieu le dernier atelier débat régional à Toulouse. L’objectif demeure d’enrichir les contributions de la plateforme de consultation en ligne et, in fine, la réflexion préalable à la rédaction du rapport de préconisations.

Enfin, un atelier citoyen de synthèse, d’une quinzaine de personnes représentatives de la diversité sociodémographique, organisé par la DITP et la CNDP , sur deux week-ends, clôturera l’ensemble du dispositif de participation citoyenne sur sept mois, en produisant et en rendant un avis collectif à Jean-Paul Delevoye, qui permettra de traduire la diversité des convictions, en énonçant les points d’accord que de désaccord, et les éventuels questionnements non résolus.

Alors, pas une minute à perdre si vous souhaitez contribuez au modèle de société que vous voulez, rendez-vous sur participez.reforme-retraite.gouv.fr !