Alain SCHERB

  • Inscrit depuis le 31/05/2018
  • Citoyen

Propositions

Pistes de solution 4

Pistes de solution 2

Pistes de solution 1

Pistes de solution 2

Pistes de solution 3

Pistes de solution 1

Pistes de solution 1

Pistes de solution 2

Arguments

Projets

Commentaires

  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 juin 2018 à 15:45

    Lié à l'objet : minimum retraite

    A condition bien sur que ce minimum garanti soit le plus près possible du salaire minimum car à l'évidence les personnes concernées seront celles dont le plan de carrière n'aura pas été enthousiasmant.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 juin 2018 à 15:54

    Lié à l'objet : POUVOIR CHOISIR SOI MEME L'AGE DE DEPART EN RETRAITE

    Puisque vous avez épargné pourquoi ne pas utiliser une partie de cette épargne en attendant de percevoir votre retraite (qui de ce fait ne subira pas de pénalités) ?

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 juin 2018 à 15:56

    Lié à l'objet : déclaration des droits de l'homme et du citoyen : art 1er :les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits

    Plutôt d'accord avec ce principe d'égalité devant la retraite.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 juin 2018 à 16:02

    Lié à l'objet : cumul emploi-retraite

    Le bénévolat des seniors auprès des associations devrait ouvrir droit à un forfait indemnitaire permettant un léger supplément de revenus. Peut-être est-ce parfois le cas ?

    2
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 juin 2018 à 16:05

    Lié à l'objet : Une retraite universelle

    D'accord sur le principe. Voir ma proposition intitulée "Remplacement de la retraite par une allocation universelle unique."

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 juin 2018 à 16:13

    Lié à l'objet : Une fin de vie digne pour tous

    "Ainsi en fin de vie il n'y aura plus de retraités pauvres" Tout à fait d'accord avec ce principe.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 juin 2018 à 15:48

    Lié à l'objet : Suppression de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) aux étrangers n'ayant jamais cotisés.

    Non, pas d'accord, une personne âgée a de toute façon participé à la vie du pays quel que fût son mode de vie.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    2 juin 2018 à 09:11

    Lié à l'objet : Un régime pérenne sans déficit

    Pourquoi pas, mais à condition de lisser sur plusieurs années afin d'éviter de trop grands écarts de revenus. par ex: les versements de l'année N = les cotisations de la moyenne des années (N-1, N-2, N-3)

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    2 juin 2018 à 09:29

    Lié à l'objet : Le futur , c est maintenant

    D'accord avec ce principe Voir ma contribution indiquée ci-dessous. Projets Repenser les services aux usagers Alain SCHERB 1 juin 2018 Remplacement de la retraite par une allocation universelle unique.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    4 juin 2018 à 19:49

    Lié à l'objet : Véritable Égalité et Solidarité

    Tout à fait d'accord pour l'instauration d'un revenu minimum universel en remplacement de la retraite.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    4 juin 2018 à 19:50

    Lié à l'objet : revenu universel

    Bravo, à suivre...

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    5 juin 2018 à 17:42

    Lié à l'objet : 1 retraite = 2000 euros pour tout le monde

    D'accord pour une retraite unique permettant à chacun de vivre dignement. A ce moment là, on supprime les cotisations sur les salaires et on récupère leur montant sur la richesse produite.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    5 juin 2018 à 17:44

    Lié à l'objet : retraite

    D'accord à condition que son montant permette de vivre décemment.

    4
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    5 juin 2018 à 17:54

    Lié à l'objet : PENSONS... "REVENU DE BASE"!

    Dans cette hypothèse in conviendrait que ce revenu de base soit attribué dès la naissance. Voir ma proposition en ce sens. https://participez.reforme-retraite.gouv.fr/projects/quels-nouveaux-services-aux-usagers/collect/depot/proposals/remplacement-de-la-retraite-par-une-allocation-universelle-unique

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 juin 2018 à 15:11

    Lié à l'objet : retraite/chômage/smic

    D'accord pour une retraite de base quasiment égale au salaire minimum, le complément pouvant être issu de placement ou économies pour ceux ayant eu la possibilité ou l'envie de s'y atteler.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 juin 2018 à 15:19

    Lié à l'objet : FAIRE RETRAITE

    Je préférerai qu'il s'agisse plutôt de 1000 euros bruts sur lesquels seraient prélevés les cotisations maladie-vieillesse et les impôts sur le revenu. La somme de 750 euros serait donc un revenu disponible, le bénéficiaire continuant ainsi à participer à la vie de la communauté.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    5 juin 2018 à 17:47

    Lié à l'objet : Regime de retraite universel?

    Un régime de base universel ne demande pas de s'appuyer sur un nombre d'années de cotisations mais sur un prélèvement sur la richesse produite par le pays.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 juin 2018 à 15:44

    Lié à l'objet : Remplacement de la retraite par une allocation universelle unique.

    Pour celles et ceux qui voudraient entamer une discussion à ce sujet ou l' approfondir voici une adresse e-mail : [email protected] .Merci le cas échéant de mettre en titre de vos mails "Allocation Universelle"

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    20 juin 2018 à 17:02

    Lié à l'objet : Retraites à deux niveaux

    Idée intéressante qui se rapproche d'un revenu de base universel.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    24 juin 2018 à 15:41

    Lié à l'objet : Repenser la retraite

    On pourrait donc remplacer la retraite par un dispositif équivalent à celui décrit ci-dessous. Le montant de l'allocation serait égal à un pourcentage du PIB mensuel par habitant. On pourrait par exemple envisager un tiers du PIB. Il serai versé mensuellement et le montant effectif de ce versement serait fonction de l'âge et des revenus du bénéficiaire. Les sommes non versées au cours des différentes périodes seraient disponibles lorsque le récipiendaire en ferait la demande, celle-ci ne pouvant intervenir qu'à partir et jusqu'à un âge défini par convention, par exemple, entre 60 et 70 ans. Le montant de l'allocation versée jusqu'à l'age de 18 ans serait de l'ordre de 30% de celui du dividende et pourrait être décliné en 3 tranches de 6 ans dont le montant serait progressif. De 0 à 3 ans, 25% du dividende, de 6 à 12 ans, 30% et de 12 à 18 ans, 35%. Il s'agirait alors du remplacement des l'allocations familiales. Le montant de l'allocation versée à partir de la majorité serait amputé d'une fraction des revenus. Par ex: 15% des revenus seraient déduits du montant versé. Donc, suppression du RSA. Lorsque le récipiendaire en ferait la demande les sommes non versées s'ajouteraient au montant du dividende qui dès lors ne serait plus amputé d'une fraction des revenus du bénéficiaire. Le dividende versé à partir de la majorité serait soumis à cotisations sociales et passibles de l'impôt sur le revenu. Dans ce système, le dividende universel remplacerait les allocations familiales, les aides de type RSA les indemnités de chômage et la retraite de base de la sécurité sociale. ce système n'interdirait pas une activité rémunérée malgré la perception à taux plein du dividende universel.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    26 juin 2018 à 08:31

    Lié à l'objet : TVA sociale

    Une TVA sociale à condition de bien cibler les produits concernés afin de ne pas pénaliser les personnes les moins aisées financièrement.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    27 juin 2018 à 10:00

    Lié à l'objet : Faire cotiser les robots

    L'idée en elle-même est intéressante mais plutôt que des cotisations sur les salariés ou les machines pourquoi ne pas effectuer un prélèvement sur le produit fini ? Par exemple, si 12 salariés fabriquent 120 appareils et qu'ils sont remplaces par 3 machines pour le même résultat, le montant prélevé doit être identique à celui effectué sur les salariés.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    27 juin 2018 à 10:05

    Lié à l'objet : 1200 euros pour tous dès 60 ans

    Je suis toujours très favorable aux idées d'égalité. Encore plus si ces idées permettent à tous de vivre dans la dignité leur fin de vie.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    27 juin 2018 à 10:10

    Lié à l'objet : Un versement mensuel lié à la personne, pas au travail, pour chaque enfant dès la naissance en vue de sa retraite.

    Cela s'apparente en fait à l'idée d'un revenu universel dont le montant du versement serait fonction de l'âge et des revenus. Les sommes non versées à une époque le seraient à partir d'un certain âge et s'ajouteraient à ce revenu universel.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    2 juillet 2018 à 15:52

    Lié à l'objet : Une retraite récompensant le travail

    La retraite n'a pas été instaurée en guise de récompense mais pour permettre à ceux n'ayant plus de travail, quelles qu'en soient les raisons, de vivre dignement jusqu'à la fin de leur vie.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    2 juillet 2018 à 16:08

    Lié à l'objet : 1 retraite = 2000 euros pour tout le monde

    La retraite ne devrait pas être relative à sa vie professionnelle mais plutôt une institution permettant à tous arrivés à un certain âge de vivre dans la dignité. Un minimum universel serait donc le bienvenu et ceux ayant les moyens de le faire pourraient se constituer une réserve afin d'améliorer l'ordinaire.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    2 juillet 2018 à 16:28

    Lié à l'objet : contribution spéciale longevité (CSL)

    Il est possible de calculer l'espérance de vie à partir d'un âge défini. Dans un système notionnel de retraite il n'est pas inenvisageable de modifier le montant du versement à partir du moment ou le nombre de versements théoriques calculés serait dépassé. Le tout étant de procéder de manière à ce que le changement effectué soit le moins brutal possible et surtout que toutes les informations relatives à ce changement aient été largement diffusées.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    3 juillet 2018 à 08:22

    Lié à l'objet : RETRAITE AU CAS PAR CAS

    Bon, je reviens sur une vieille idée mais j'estime que toute personne arrivée à l'âge de 60 ans est légitime à percevoir un revenu mensuel qui lui permette de vivre dignement. Quitte à ce que ce revenu mensuel soit modifié lorsque l'heure de la retraite arrive. C'est à dire que même au chômage en fin de droits toute personne devrait pouvoir prétendre à ce minimum avant de percevoir sa retraite, et si le montant de cette dernière se situait en dessous de ce minimum c'est celui-ci qui serait retenu.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    3 juillet 2018 à 08:27

    Lié à l'objet : CSG pour tous

    Le problème c'est qu'il ne peut être question de déshabiller Pierre pour habiller Paul. La solution serait peut-être, plutôt qu'une augmentation de la CSG, de créer un prélèvement sur l'ensemble des richesse produites.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    3 juillet 2018 à 08:31

    Lié à l'objet : cumul emploi - retraite

    Mais tout travail produit une richesse et une partie de celle-ci est redistributive.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    3 juillet 2018 à 08:41

    Lié à l'objet : Valeur du point et pension portée au minimum

    L'idéal serait la disparition totale du minimum contributif remplacé par une allocation unique que toucherait toute personne arrivée à l'âge de la retraite et dont le montant de celle-ci serait inférieur à cette allocation. Par exemple, si le montant de l'allocation unique était de 1000 €, toute personne dont le montant de la retraite de base serait inférieur à cette somme, percevrait 1000 €.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    3 juillet 2018 à 09:05

    Lié à l'objet : Assurer seulement un filet de sécurité minimum par l’impot

    Donc, un revenu universel en quelque sorte ? Mais perçu seulement à partir d'un âge défini.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    4 juillet 2018 à 16:05

    Lié à l'objet : afficher le nombre d'inscrits à cette consultation

    Il serait intéressant aussi que chaque proposition déjà consulté par un inscrit soit visiblement différenciée afin d'être immédiatement visible par celle ou celui l'ayant visitée. A ce jour, seules celles ayant reçu un vote ou ayant fait l'objet d'un commentaire peuvent éventuellement être différenciées à condition toutefois que l'on clique sur le titre pour avoir accès à la proposition.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    11 juillet 2018 à 07:55

    Lié à l'objet : Pension universelle

    Tout à fait d'accord pour une retraite de base identique pour tous basée sur l'âge du postulant et non sur sa carrière ou profil professionnel.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    11 juillet 2018 à 08:11

    Lié à l'objet : Calcul des retraites

    Plutôt d'accord, mais on pourrait remplacer les cotisations par un prélèvement sur les richesses produites et les profits qui en découlent, ainsi un certain nombre de points seraient systématiquement alloués à chacun, leur valeur étant indexée - par exemple - sur le coût de la vie. Ceux demandant à bénéficier de ce capital constitué, le percevrait mensuellement en tenant compte de l'âge de la demande et de la durée prévisible de l' espérance de vie du postulant.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    18 juillet 2018 à 08:11

    Lié à l'objet : Revoir l'intégralité du financement de la Protection Sociale.

    Tout à fait d'accord pour un prélèvement sur la richesse produite au lieu d'une ponction sur la masse salariale. Cela permettrait de distribuer à tous, sans conditions, un revenu de base pour leur retraite à partir d'un âge défini. A chacun selon ses possibilité de constituer au fil des ans une réserve monétaire pour améliorer son quotidien.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    19 juillet 2018 à 10:28

    Lié à l'objet : Harmonisation européenne

    Le rôle de l'Europe devrai être effectivement, entre autres, de permettre à chaque citoyen européen de prendre sa retraite ou il le désire. Pour cela, un système garantissant à chacun qu'il percevra durant sa retraite un revenu de base indexé sur un pourcentage du revenu moyen du pays dans lequel il prévoit de finir sa vie devrait être proposé. Chacun ayant pu au cours de son existence constituer un réserve financière permettant d'améliorer son quotidien.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    19 juillet 2018 à 16:04

    Lié à l'objet : L'avenir des Retraites: une vie active au service de la communaute

    Idée pleine de bon sens et de générosité. A creuser...

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    22 juillet 2018 à 07:34

    Lié à l'objet : Autoliquider sa retraite

    C'est de toute évidence l'idéal à souhaiter.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    22 juillet 2018 à 11:09

    Lié à l'objet : Minimum vieillesse

    Tout à fait d'accord. Actuellement, lorsque les retraites du régime général sont augmentées il n'est pas tenu compte du montant de celles-ci. Il conviendrait par un système de péréquation d'augmenter d'avantage les pensions les plus faibles en allant decrescendo vers les plus hauts revenus.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    25 juillet 2018 à 14:14

    Lié à l'objet : Vers la disparition de la retraite ???

    @ JJ.KASPARIAN J'ai lu attentivement vos propositions. Concernant la retraite par répartition votre argumentation est pertinente. Il n'empêche que le plus grand danger réside dans un système par capitalisation car basé sur des fluctuations monétaires dont personne ne connait l'ampleur par avance. Si l'on ajoute l'imprévoyance dont vous parlez concernant malheureusement beaucoup de personnes, il est clair que seul un système de redistribution attribué à tous et garantit par l'état peut permettre à chacun d'avoir la certitude de vivre sa retraite dans la dignité. Une masse monétaire issue d'un prélèvement sur les richesses produites, en lieu et place de cotisations salariales, aléatoires au vue de l'instabilité dans le monde du travail, serait le moyen le plus adapté à cette redistribution et garantirait la pérennité de son système.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    26 juillet 2018 à 06:31

    Lié à l'objet : Coordonner une demande de retraite régime de base et retraite complémentaire

    L'idéal serait un interlocuteur unique, qu'il s'agisse d'une personne ou d'un site internet. En cas de litige ou de réclamation la présence d'un interlocuteur physique me semble indispensable.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    27 juillet 2018 à 10:36

    Lié à l'objet : retraite universelle

    Pourquoi pas 1500 €, à condition qu'il s'agisse d'une somme soumise à cotisations sociales et qu'elle fasse l'objet d'une imposition sur le revenu. En même temps, vous suggérez une vie professionnelle d'une durée de 40 années. Mais toute personne arrivée à l'âge de 60 ans, à obligatoirement contribué à la vie sociale et à l'enrichissement du pays et doit donc pouvoir profiter de ce revenu de base minimum, qui serait abondé par un prélèvement sur les richesses produites et supprimerait ainsi les cotisations sociales des salariés, augmentant d'autant leurs revenus et permettant ainsi une rentrée fiscale supplémentaire, dont une partie pourrait venir en complément du prélèvement cité plus haut, afin de rendre possible la distribution de ce revenu de base.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    29 juillet 2018 à 16:14

    Lié à l'objet : PENSIONS RETRAITE , mode de calcul, à revoir

    "sinon pourquoi s'être levé tous les matins?" Pour pouvoir manger tous les jours. :-)

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 juin 2018 à 15:31

    Lié à l'objet : Remplacer notre système de retraite

    Oui, cela s'apparente à un revenu universel accessible à partir d'un certain âge, identique pour tous et abondé par un prélèvement sur les richesses produites.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    2 août 2018 à 18:19

    Lié à l'objet : Solidarité entre générations ?

    Les actifs cotisent bien pour les retraités car se sont les prélèvements effectués sur les salaires des actifs qui constituent la réserve monétaire qui sera par contre redistribuée en fonction des salaires antérieurs des bénéficiaires. La même répartition pourrait avoir lieu avec un prélèvement sur les richesses produites et pourrait être redistribuée de façon telle que chaque retraité percevrait le même pension de base.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 août 2018 à 07:28

    Lié à l'objet : Egale retraite pour tous

    C'est une hypothèse de travail qui se confirme de plus en plus à laquelle j'adhère entièrement. Il faudrait par contre que le montant retenu soit perçu en brut et donc assujetti à cotisations sociales et impôts dur le revenu.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 août 2018 à 11:08

    Lié à l'objet : Des réformes dans le temps

    Le système proposé ne devra effectivement s'appliquer qu'à ceux n'ayant pas encore cotisé au système actuel ou à ceux qui pour diverses raisons demanderont à en bénéficier.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    17 août 2018 à 08:18

    Lié à l'objet : retraites et injustices

    Une des pistes pour supprimer ces inégalités serait l'instauration d'un revenu de base indépendant des activités passées et des revenus antérieurs, dont profiterait chacun à la retraite. Ce revenu identique pour tous devrait permettre de vivre dignement. Libre à ceux qui ont pu le faire de disposer de leurs économies ou placements pour améliorer leur quotidien.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    18 août 2018 à 17:38

    Lié à l'objet : une retraite minimum pour tout le monde

    D'accord pour un revenu de base identique pour tous, sans conditions, à partir d'un âge défini par avance. Revenu bien sur identique pour les femmes et les hommes.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    18 août 2018 à 17:42

    Lié à l'objet : CHANGER REGLES...JAMAIS EN COURS DU JEU

    Bien entendu la réforme si elle a lieu ne devra concerner que ceux n'ayant pas encore cotisé au régime actuel et ceux qui après étude de leur cas demanderont à profiter du nouveau système.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    21 août 2018 à 07:33

    Lié à l'objet : Taxe retraite sur les objets manufacturés

    Oui, mais en remplacement des cotisations salariales et à condition que la masse monétaire constituée soit redistribuée à tous sans condition à partir d'un certain âge et que le montant reçu par chacun soit identique à celui perçu par les autres, constituant ainsi un revenu de base permettant de vivre convenablement.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    26 août 2018 à 08:12

    Lié à l'objet : retraite universelle sur la base de 1000€ mensuels à compter de 62 ans

    L'idéal serait un revenu universel de base assujetti aux versements d'une cotisation sociale et passible de l'impôt sur le revenu, afin de ne pas couper le citoyen à la retraite de la vie sociale du pays. A ce moment là, le montant de cette pension universelle devrait être revu à la hausse, pour que le montant net avoisine ce qui est nécessaire à une existence digne.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    28 août 2018 à 18:33

    Lié à l'objet : Financer enfin le système de retraite au monde d'aujourd'hui

    Vous reprenez sous une forme légèrement différente les principes défendus ici par certains dont je fais partie. En allant un peu plus loin il serait même possible d'exonérer totalement les salariés de leurs cotisations, remplacées par un prélèvement sur les richesses produites et les profits qui en découlent. Cela permettrait un meilleur revenu aux travailleurs et par voie de conséquence, une amélioration de l'économie nationale et donc, de meilleures rentées fiscales.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    29 août 2018 à 06:00

    Lié à l'objet : retraite

    C'est hélas bien vrai, encore que le mot "haine" soit un peu fort. La jalousie est due à mon avis à la non compréhension de certaines situations et il est plus facile de s'insurger que de chercher à comprendre. Dans les faits, il n'y a aucune raison de s'attaquer aux retraites des fonctionnaires, politiques, et autres catégories décriées, car ce qui existe résulte bien entendu d'une longue série de luttes ou réflexions pour améliorer le cadre de vie des personnes concernées. Espérons simplement que la réforme proposée aille vers un apaisement et un mieux être de chacun.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    29 août 2018 à 06:08

    Lié à l'objet : Financement

    D'accord sur le principe d'effectuer un prélèvement sur la production réalisée par les machines. A terme, il n'y aura pas d'autre alternative, car le mode de travail actuel ne peut garantir à chacun un emploi perenne et altère d'autant le montant des cotisations nécessaires à la constitution d'une retraite acceptable.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    29 août 2018 à 17:07

    Lié à l'objet : Régime universel avec plancher et plafond

    Tout à fait d'accord avec ce principe qui allie solidarité et efficacité. Il faudrait cependant que les sommes perçues soient assujetties à cotisations sociales et impôts sur le revenu afin de ne pas couper les bénéficiaires de la vie sociale du pays.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    30 août 2018 à 16:37

    Lié à l'objet : Lien entre poitique familiale et politique retraite

    Désolant, de tels propos sont vraiment désolants.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    30 août 2018 à 16:40

    Lié à l'objet : RENFLOUEMENT DES CAISSES DE RETRAITES

    D'autant que les mutuelles de santé ne remboursent en moyenne que 70% des cotisations reçues. Le reste part en frais de gestion, de personnel, sans compter l'immobilier.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    30 août 2018 à 16:46

    Lié à l'objet : Taxe sur les transactions financières

    Oui, mais il faut inclure les transactions commerciales et de services. Cela revient à un prélèvement sur la plus-value des richesses produites et les bénéfices qui en découlent.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    30 août 2018 à 16:51

    Lié à l'objet : Droit à la "non retraite par répartition"

    Idée intéressante, mais qu'adviendra t'il des imprévoyants choisissant de ne pas adhérer au système obligatoire de retraite, mais reportant sans cesse, pour diverses raisons, les placements leur garantissant des revenus pour leur vieux jours ?

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    31 août 2018 à 10:56

    Lié à l'objet : Lien entre poitique familiale et politique retraite

    Ne soyez pas insultant. Quant à vos propos sur la natalité, il pourrait vous venir à l'esprit que le monde n'étant pas extensible, la surpopulation ne peut-être qu'une cause supplémentaire de désordre social. En ce qui concerne l'avenir de la retraite, c'est la richesse produite qui doit être source de financement donc de pérennité et non une partie du salaire des travailleurs.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    31 août 2018 à 15:17

    Lié à l'objet : PRELEVEMENTS SOCIAUX PROGRESSIFS

    Les prélèvements sociaux sont proportionnels, les impôts sont progressifs.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 septembre 2018 à 17:08

    Lié à l'objet : Revaloriser les retraites agricoles

    Juste pour information et comprendre pourquoi une simplification serait nécessaire. https://www.la-retraite-en-clair.fr/cid3191232/la-retraite-base-des-exploitants-agricoles.html

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    1 septembre 2018 à 17:29

    Lié à l'objet : Assurer seulement un filet de sécurité minimum par l’impot

    J'aurai du dire "retraite de base universelle" pour être plus précis.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    6 septembre 2018 à 11:13

    Lié à l'objet : retraité expatrié

    On comprend l'idée, mais elle est difficilement applicable, sauf à instaurer en guise de retraite de base, un revenu disponible uniquement pour les résidents sur le territoire. Et même là, serait-ce bien charitable pour les gens ayant le désir de finir leur vie dans les meilleures conditions possibles ?

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    9 septembre 2018 à 11:38

    Lié à l'objet : Une retraite plus juste

    Argument éventuellement valable pour une retraite complémentaire. La retraite de base doit être supprimée au profit d'un revenu de base identique pour tous, financé par l'impôt ou un prélèvement type CSG et non sur les cotisations salariales.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    11 septembre 2018 à 16:45

    Lié à l'objet : Impot sur le revenu

    Ce n'est pas tout à fait cela. L'argent prélevé sur le salaire des actifs sert à verser une pension au retraités actuels. En d'autres termes, les jeunes (les actifs) cotisent pour verser leurs pensions aux vieux (les retraités). C'est ce que l'on appelle le retraite par répartition et la solidarité inter-générationnelle. On peut discuter de son bien fondé ou non, mais actuellement c'est ainsi que cela se passe. le hic, les cotisations versées par les actifs correspondent à leurs salaires mais l'argent versé aux retraités correspond à leurs anciens revenus issus du travail. Il y a donc un risque de distorsion entre l' argent globalement versé par les salariés et celui globalement perçu par les retraités. Quant à la double imposition, elle n'a pas lieu car comme l'a indiqué "Silwen" un peu plus bas, les impôts sont collectés sur le salaire net, c'est à dire après prélèvement des cotisations.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    12 septembre 2018 à 16:11

    Lié à l'objet : Partage des droits à la retraite

    En fait, ça reviendrait à ne plus corréler le montant de la pension de base aux revenus du travail des intéressés. autant créer donc, un revenu de base universel dont le montant serait identique pour tous. Ce revenu de base n'étant plus financé par les cotisations sociales mais par un prélèvement type GSG, c'est à dire avec une assiette la plus large possible et sans possibilité de niches fiscales ou autres. Ce revenu de base pourrait être agrémenté par les économies ou placements effectués par chacun en ayant les moyens ou le désir.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    15 septembre 2018 à 07:11

    Lié à l'objet : Une retraite de base identique pour tous avec une complémentaire

    Tout à fait d'accord avec ce principe. C'est pratiquement le système de revenu de base universel que de plus en plus de gens préconisent. Chacun perçoit un revenu de base viable et agrémente sa retraite par des économies issues de cotisations, placements, assurances, etc ... Il devient urgent de mettre en place le plus vite possible un tel système garantissant à tous une fin de vie dans la dignité.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    15 septembre 2018 à 07:18

    Lié à l'objet : Rme

    D'accord sur le principe d'un revenu de base viable inaliénable, qui pourrait même éventuellement remplacer les allocations familiales en étant accordé dès la naissance, le montant perçu à ce moment là étant bien entendu différent de celui perçu à partir de 18 ans. La différence entre ces deux montants pourrait être reversée à partir de l'âge de la retraite pour augmenter le revenu de base perçu à ce moment là.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    15 septembre 2018 à 07:22

    Lié à l'objet : Je veux garder le même système.

    Mais il est cependant possible de garder un système mutualiste en s'appuyant non plus sur les cotisations sociales mais sur un prélèvement sur les richesses produites. Cela aurait pour effet d'améliorer le pouvoir d'achat des travailleurs.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    17 septembre 2018 à 11:48

    Lié à l'objet : Cotisation libre et modulable

    Je vote oui même si je préfère que la pension de retraite de base soit assurée par la collectivité dans son ensemble et soit d'un montant identique pour tous, sans conditions préalables. Pour le reste, c'est à dire pour un complément de revenus, la piste que vous envisagez mérite que l'on s'y attarde. L'idée de rendre notionnel le versement de la somme épargnée puis de garantir son versement par l'état le cas échéant est enthousiasmante. Le fait d'une préemption éventuelle du partie du solde disponible en cas de décès prématuré responsabilise chacun et alimente la notion de solidarité indispensable à la bonne marche du pays.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    19 septembre 2018 à 12:01

    Lié à l'objet : Des principes simples, une seule méthode de calcul avec garde-fous et amortisseurs

    Il y a de très bonnes idées exprimées dans ce propos, à mettre en oeuvre en fonction du mode de calcul des pensions de retraites choisi par l'exécutif. Gardons nous cependant de créer trop de cas particuliers et essayons d'obtenir un revenu de base le plus simple et le plus égalitaire possible.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    22 septembre 2018 à 06:29

    Lié à l'objet : Rétraités, soutiens de familles.-

    Je suis d'accord avec le fait qu'il faudrait décorréler le montant de la retraite de base de la rémunération passée du bénéficiaire. Un revenu de base identique pour tous, proche de montant du SMIC brut, donc passible de cotisations sociales et impôts sur le revenu, permettrait à chacun d'être rassuré sur son avenir, surtout ceux n'ayant pas eu un métier très rémunérateur. Quant à ceux ayant eu une carrière plus florissante ils auront eu la possibilité de constituer un pécule ou patrimoine leur permettant d'améliorer leur quotidien à la retraite.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    24 septembre 2018 à 14:18

    Lié à l'objet : Pour des retraites plus équitables.

    Plutôt d'accord avec ce qui ressemble à un revenu de base universel attribué à chacun à partir de 60 ans. Mais vous dites "sans condition de ressources" et plus loin "Si le revenu dépasse 3 fois le smic, suppression de la pension de retraite". Un éclaircissement serait le bienvenu.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    24 septembre 2018 à 14:24

    Lié à l'objet : système de retraite

    On en revient au revenu de base universel en remplacement de la retraite de base de la sécurité sociale. Mais ce revenu doit permettre de vivre décemment et doit être soumis à cotisations sociales et impôts sur le revenu de façon à ne pas isoler les retraités de la vie sociale du pays. Un montant proche du SMIC brut semble approprié, chacun pouvant compléter par les moyens de son choix en fonction de ses capaciéts financières.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    25 septembre 2018 à 17:43

    Lié à l'objet : provenance des cotisations pour alimenter les retraites

    J'ai voté oui car il est urgent de trouver un système de financement pérenne dans la mesure ou les cotisations salariales ne suffisent plus et de surcroit diminuent fortement le salaire net des travailleurs.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    25 septembre 2018 à 17:48

    Lié à l'objet : taxe Tobin pour pérenniser le financement de la sécurité sociale pour une égalité de participation de la bulle financière aux comptes sociaux et anticiper le remplacement des femmes et des hommes et par des robots intelligents

    Peu d'arguments à rajouter à cette démonstration, sinon qu'une taxe de ce type va très vite devenir indispensable si on veut éviter aux futurs retraités de vivre dans la misère.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    27 septembre 2018 à 08:53

    Lié à l'objet : cotisation sur la robotisation versée aux caisses de retraite

    D'une manière générale il conviendrait de mettre en place, en remplacement des cotisations salariales, un prélèvement sur la production réalisée par les salariés. Ex: Si à une époque donnée vingt salariés étaient nécessaires pour la fabrication d'un machine et que maintenant dix suffisent pour la même tache il serait logique que le prélèvement s'opère sur le produit plutôt que sur les salariés, afin de garder le même montant de cotisations. On a vu au fil du temps que les emplois salariés avaient fondu comme neige au soleil. Pour rendre pérenne le système de retraite et assurer une vie digne aux futurs retraités c'est la production toujours croissante qui doit faire l'objet de prélèvements.

    2
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    2 octobre 2018 à 15:50

    Lié à l'objet : Atelier participatif à Montreuil le 6 septembre sur les nouvelles formes de travail

    De bonnes idées ont été émises dans cet atelier. Particulièrement en ce qui concerne la solidarité envers celles et ceux n'ayant pas eu la possibilité d'obtenir une vie professionnelle satisfaisante. Dommage toutefois que l'on arrive pas à sortir du lien "Travail-Retraite" et encore plus "Cotisations-Pensions". En effet, ce système dit par répartition ne pourra perdurer à cause de plusieurs faits tels que le vieillissement de la population qui engendrera une augmentation des cotisations ou du nombre de cotisants. Les nouvelles formes de travail sont peu propices à une augmentation des taux appliqués actuellement et le nombre mouvant de travailleurs, souvent précaires, ne permettent pas d'envisager un financement pérenne des pensions de base. L'heure est venue te réfléchir à l'attribution aux futurs retraités d'un revenu de base identique pour tous et versé de façon inconditionnelle, afin d'assurer un minimum vital aux personnes âgées. Ce revenu pourrait être abondé par un prélèvement type C.S.G. sur les richesses produites. Ce revenu de base pourrait être complété par un prélèvement sur les salaires comme c'est le cas actuellement pour la retraite complémentaire.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 octobre 2018 à 10:29

    Lié à l'objet : Ressources financement retraite

    C'est en effet une des solutions envisageables, mais à la condition que le chiffre d'affaire réalisé permette de dégager les marges suffisantes pour égaler les cotisations salariales. Une autre façon d'aborder le problème serait d'effectuer un prélèvement sur les richesses produites, qu'elles soient manufacturées ou de services. A ce moment là, c'est le consommateur qui participerait à la solidarité intergénérationnelle. A la limite, un mix des deux solutions envisagées équilibreraient la participation de chacun et réduirait d'autant les charges patronales et salariales, permettant peut-être plus d'embauches d'un coté et plus de pouvoir d'achat de l'autre.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 octobre 2018 à 10:34

    Lié à l'objet : Calcul logique des montants de la retraite

    On peut être d'accord sur le principe, mais théoriquement, l'impôt permet déjà une redistribution vers les plus démunis.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 octobre 2018 à 10:45

    Lié à l'objet : Subvention retraites

    Effectivement, un prélèvement sur la richesse produite en lieu et place de cotisations salariales permettrait de verser à chaque retraité une pension équivalent à la pension de base du régime général de la sécurité sociale, identique pour tous puisqu'il s'agirait d'un partage, les cotisations ne concerneraient plus que la retraite complémentaire et seraient en rapport avec le salaire perçu.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 octobre 2018 à 17:01

    Lié à l'objet : montant de retraite égal pour tous les inactifs quelque soit son parcours professionnel

    On peut être d'accord avec le principe d'égalité que vous décrivez. Cependant, le chiffre annoncé de 3500 € par mois induirait une dépense globale de 630 milliards d' € pour 15 millions environ de retraités du secteur privé. Même si le montant proposé était soumis à cotisations sociales et impôts sur le revenu cela semble difficilement réalisable. Par contre, un montant de 1000 € net par mois en guise de revenu de base à la retraite permettrait à beaucoup de sortir de la pauvreté. Ce revenu pourrait être alimenté par un prélèvement sur les richesses produites manufacturées ou de services. Chacun en fonction de ses possibilités pourrait constituer eu fil des ans de quoi agrémenter ce revenu de base. Les sommes épargnées constituant ce complément de revenu seraient elles soumises à cotisations et impôts.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    7 octobre 2018 à 17:07

    Lié à l'objet : un €uro cotisé donne les mêmes droits pour tous....

    Tout à fait d'accord. C'est le principe "On cotise selon ses moyens, on reçoit selon ses besoins" sauf, qu'en l' occurrence, les besoins doivent être de l'ordre du raisonnable pour que le système perdure.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    8 octobre 2018 à 07:46

    Lié à l'objet : Retraite d' état

    L'idée est intéressante, mais le montant exprimé semble un peu excessif s'agissant d'un revenu de base de surcroit non imposable. Un montant de 1800 € brut, c'est à dire 1,2 fois le SMIC mensuel pour 35 heures, donnerait en net, après cotisations sociales et impôt sur le revenu, environ 1350 €, ce qui est déjà bien supérieur au montant médian actuel de la pension de base du régime général de la sécurité sociale.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    10 octobre 2018 à 10:19

    Lié à l'objet : Suspendre la retraite de ceux qui vont la consommer à l’étranger....

    Le seul moyen d'arriver à ce que vous préconisez serait la séparation en deux mécanismes distincts du système de retraite. D'une part, une pension de base identique pour tous, indépendante des cotisations salariales, attribuée uniquement si la présence sur le territoire est prouvée. D'autre part, un complément de revenus à la retraite issu des cotisations salariales, donc des revenus du travail. Un retraité choisissant de passer sa retraite à l'étranger ne disposerait plus que du fruit de ses cotisations et éventuellement des économies qu'il aurait réalisé au fil du temps.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    10 octobre 2018 à 15:12

    Lié à l'objet : Assiette cotisation

    C'est bien pour cela qu'il est impératif de prévoir un revenu de base à la retraite, identique pour tous et détaché des cotisations salariales. Ce revenu de base indépendant des carrières passées serait financé comme vous le suggérerez par un prélèvement sur les bénéfices et profits issus de la production ou des services. Un revenu supplémentaire serait accessible grâce aux cotisations sur les salaires comme c'est le cas aujourd'hui pour les retraites complémentaires. Ainsi, ceux ayant eu une carrière heurtée et peu rémunératrice profiteraient quand même d'une retraite honorable, et pourraient en profiter à partir de 60 ans sans que cela ne perturbe le financement du système.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    14 octobre 2018 à 15:44

    Lié à l'objet : Troisième atelier participatif à Arras le 20 septembre : quelle solidarité dans notre système de retraite?

    Théoriquement, avec la retraite à points le notion de retraite complémentaire devrait disparaitre.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    14 octobre 2018 à 15:45

    Lié à l'objet : Troisième atelier participatif à Arras le 20 septembre : quelle solidarité dans notre système de retraite?

    Théoriquement, avec la retraite à points le notion de retraite complémentaire devrait disparaitre.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    11 octobre 2018 à 17:09

    Lié à l'objet : Troisième atelier participatif à Arras le 20 septembre : quelle solidarité dans notre système de retraite?

    Le système par répartition tel qu'il est conçu actuellement ne peut perdurer sauf à voir la population augmenter de manière inquiétante et pour tout dire irresponsable. Le vieillissement de la population induit un appel à cotisations toujours plus important et soit le nombre de salarié augmente pour garantir aux retraités un revenu constant, soit le taux de cotisations explose et les salariés voient leur pouvoir d'achat diminuer. Donc, en lieu et place des salariés, c'est le fruit de leur travail, c'est à dire la production qui doit abonder le financement des retraites, qu'il s'agisse de produits manufacturés ou de services. En d'autres termes et au final, c'est un prélèvement sur la consommation qui permettra la redistribution d'un revenu décent aux retraités. La possibilité restant de cotiser en fonction de son salaire pour améliorer ce revenu, via des organismes dédiés.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    15 octobre 2018 à 15:11

    Lié à l'objet : Avoir 3 systémes pour calculer la retraite

    Je suis d'accord pour le système en 3 formules, avec un petit bémol cependant. Le revenu minimum devrait être attribué à tout le monde sans conditions et être financé par l'impôt ou une taxe sur la production. Tout personne arrivant à l'âge de 60 ans a forcément participé d'une façon ou d'une autre à la vie du pays et peut donc prétendre à un minimum de ressources pour sa retraite. Pour le deuxième point, l'argent économisé par les salariés sur les cotisations concernant le régime général augmenterait leurs revenus disponibles et permettrait d'augmenter un peu celles finançant la retraite complémentaire. Pour le troisième point, aucun problème, bien au contraire.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    15 octobre 2018 à 15:19

    Lié à l'objet : Atelier participatif à Montreuil le 6 septembre sur les nouvelles formes de travail

    Vous devriez expliquer pourquoi l'octroi d'un revenu minimum décent aux personnes atteignant les soixante ans favoriserait "la glande" et le "fourientisme". Toute personne arrivant à cet âge là a forcément contribué à la vie du pays.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    15 octobre 2018 à 15:21

    Lié à l'objet : Atelier participatif à Montreuil le 6 septembre sur les nouvelles formes de travail

    C'est ce que j'allais vous dire...

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    15 octobre 2018 à 15:21

    Lié à l'objet : Atelier participatif à Montreuil le 6 septembre sur les nouvelles formes de travail

    Vous vous adressez à qui ?

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    15 octobre 2018 à 15:22

    Lié à l'objet : Atelier participatif à Montreuil le 6 septembre sur les nouvelles formes de travail

    Vous devriez ouvrir un dictionnaire à la page SOLIDARITE

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    17 octobre 2018 à 10:37

    Lié à l'objet : pension de retraite universelle de base sans condition pour tous à partir de 65 ans

    Tout à fait d'accord pour le principe. L'idéal à mon sens serait que cette somme soit aussi passible de cotisations sociales. L'âge de départ à la retraite pourrait avoisiner les 60 ans pour ceux dont le métier souvent pénible physiquement ou usant car consistant à des tâches répétitives, n'a pas permis de s'épanouir ou de constituer une épargne suffisante pour vivre pleinement sa fin de vie.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    17 octobre 2018 à 10:44

    Lié à l'objet : Retraite et complémentaire santé

    Voulez vous dire par là que le montant de la cotisation auprès des mutuelles santé devrait être proportionnel aux revenus à partir de la retraite ? si oui, j'approuve pleinement. Pendant la vie active, dans le privé, une prise en charge des mutuelles santé est assurée par les employeurs. A la retraite il s'agirait de réellement mutualiser les cotisations selon le principe " cotiser selon ses moyens, recevoir selon ses besoins".

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    17 octobre 2018 à 10:49

    Lié à l'objet : retraite cotisation des robot

    Déjà évoqué maintes fois par plusieurs intervenants, ce qui prouve l'intérêt d'une réflexion à ce niveau. Mais à la place des robots, c'est leur production qui devrait être taxée, car elle reste inchangée, voire augmentée, par rapport au nombre de salariés qui l'assurait auparavant.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    18 octobre 2018 à 10:26

    Lié à l'objet : Montant et jonction des retraites

    Le montant maximum de la retraite de base du régime général est égal à 50% du plafond de la sécurité sociale, soit en 2018, 39732 € / 2 = 19866 €. Donc par mois = 1655.50 €

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    19 octobre 2018 à 09:15

    Lié à l'objet : Taxe Tobin au profit de tous les retraités européens

    L'idée est très bonne. Reste l'application ...

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    19 octobre 2018 à 09:29

    Lié à l'objet : Une retraite minimum et croissante universelle

    On peut être d'accord avec l'universalité de la retraite attribuée à tous, mais à mon avis cela ne devrait concerner que la retraite de base, dont l'obtention ne serait liée à aucune conditions sauf l'âge d'attribution. Son montant pourrait en effet croitre au fil des ans, un peu comme si chaque année on acquérait des points supplémentaires. Ainsi, plus la demande de perception tarderait plus le montant attribué serait élevé. Pour un complément de revenus par contre, les cotisations salariales interviendraient et seraient fonction des salaires perçus pendant la période d'activité.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    25 octobre 2018 à 12:56

    Lié à l'objet : un montant minimum égal au smic pour tous

    On peut aller plus loin en instaurant une retraite de base viable identique pour tous, chacun en fonction de ses salaires pouvant constituer de quoi améliorer ses revenus à la retraite. Ainsi, celles et ceux n'ayant pas eu la possibilité ou l'opportunité d'avoir une vie professionnelle enrichissante ne tomberaient pas dans la misère à la fin de leur vie et les autres plus chanceux, plus ambitieux ou simplement plus aptes à obtenir un statut social plus avantageux auront eu la possibilité de constituer un patrimoine leur permettant de vivre leur retraite en adéquation avec leur revenus antérieurs.

    0
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    27 octobre 2018 à 19:15

    Lié à l'objet : Retraités locataires

    Normalement, en France le montant du loyer ne peut pas être supérieur au tiers des revenus. C'est du moins ce que demandent les agences immobilières aux postulants à la location d'un appartement. Il serait bien de la part des pouvoirs publics au cas ou le loyer payé serait supérieur à cette norme de combler la différence par une allocation spécifique. Par exemple, une personne dont la retraite est de 1200 € par mois ne devrait pas avoir à payer un loyer supérieur à 400 €. Dans le cas contraire, la différence devrait être à la charge d'un organisme dédié, avec bien entendu un plafond à ne pas dépasser pour éviter les abus éventuels.

    1
  • Alain SCHERB

    Alain SCHERB

    29 octobre 2018 à 19:40

    Lié à l'objet : Financement des retraites

    Rien à ajouter à votre analyse et vos propositions.

    0

Votes